Sommaire Inde 2016 Les Récits Les Photos

Delhi Varanasi Agra Jaipur Pushkar

Jours 1,2 et 15,16:  voir récits Delhi

Jour 3. 3 mai: lever aux aurores pour rejoindre l'aéroport de Delhi en métro. Aujourd'hui, nous décollons pour Varanasi (ou Bénarès sous son appellation Coloniale, la première ville sainte de l'hindouisme). Une heure 20 plus tard, nous arrivons à 27 kms de notre destination et sautons donc dans un taxi pour rejoindre notre hôtel situe près de l'Assi Ghât. Aux abords de Varanasi, la circulation devient un incroyablement dense et chaotique. Nous sommes, Comme propulsés dans un Jeu vidéo dont le but est d'éviter des hordes de rickshaws, vélos, motos, taxis, qui surgissent de tous les côtés en klaxonnant dans un vacarme assourdissant. Arrivés saints et saufs au Banaras Playing Guest House, petit hôtel sobre mais agréable avec une terrasse tranquille sur le toit. Peu après, balade improvisée sur les bords du Gange en commençant par l'Assi Ghât à proximité de la confluence de l'Assi et du Gange. Ah oui j'oubliais : les ghâts sont des longues séries de marches qui dévalent jusqu'au Gange, généralement surmontées de temples dédiés à diverses divinités. Ils constituent le centre de la ville spirituelle de Varanasi. Et à Varanasi, la spiritualité déborde de tous les côtés: sikhs, sadous, hommes couverts de pigments, enturbannés, vêtus de toutes ou de jupes, aux visages peints et aux oreilles percées rivalisent de ferveur pour nous en mettre plein la vue.
Et Pas de folklore touristique ici! Ni les afghans qui détruisirent la ville ni les moghole qui pilèrent et rasèrent presque tous les temples, ni les avais qui colonisèrent les lieux ne réussirent à faire disparaître les adorateurs de Shiva ou de Vishnou! Alors ce n'est pas quelques touristes (d'ailleurs très peu nombreux en cette saison) qui parviendront à dénaturer l'endroit. Remémorez-vous les instants les plus étranges de votre vie, multipliez par mille leurs intensités, et vous serez encore loin du compte! Barjot!!!Nous longeons les Ghâts un bon moment puis remontons les marchés pour atteindre la vieille ville, labyrinthe de petites ruelles ombragées parsemées de temples, boutiques, cafés, et parcourues par des vaches et d'incontournables vélos et motos. En se rapprochant d'une plateforme surplombant un Ghât, nous apercevons quelques singes (macaques rhésus) au sommet d'un temple. Alors que Yuna plonge la main dans un paquet de chips, l'un d'entre eux descend à toute vitesse dans sa direction! Carine balance le paquet qui est vite récupéré par le primate qui me déchire soigneusement puis dégusté son contenu en nous regardant narquoisement. Le soir dégustation de plats indiens very good.

 

Jour 4. 4 mai: Une fois de plus réveil très tôt ! D'une part pour échapper à la fournaise de notre chambre non climatisée et d'autre part, pour se rendre sur le Gange. Direction l'Assi Ghât vers 6h du mat, au sommet duquel se déroule déjà un petit concert de musique Soufi (hypothèse). Le très jeune interprète chante dans un style qui rappelle celui du célèbre Nusrat Fate Ali Khan sur fond de lever soleil sur le Gange, magique! Nous descendons ensuite vers le fleuve sacré et négocions une balade en barque d'une heure. Cette excursion nous permet d'avoir un point de vue unique sur les Ghâts, d'observer les innombrables rituels qui s'y produisent et de profiter du relatif silence (instant rare à Varanasi). Après le calme, la tempête : retour sur la terre ferme le monde des Ghâts et dans la vieille ville. En soirée, contemplation du Gange sur les hauteurs de l'Assi Ghât. Bon, contemplation un peu perturbée par des touristes indiens qui nous prennent en photo avec ou sans notre consentement! Mais chut...Zen!
 

Jour 5. 5 mai: Pour notre dernier jour à Varanasi, nous décidons de nous la jouer cool. Randonnée improvisée sur les hauteurs des Ghâts ou nous nous perdons intentionnellement dans un labyrinthe de ruelles qui s'offrent à nous. Nous échappons ainsi à l'agitation de la vieille ville et des rives du Gange. Cela nous permet également d'assister à des scènes de vie ordinaire dans ces quartiers populaires paisibles. Retour à l'énergie frénétique de la ville au cœur du chowk, vieux quartier qui longe les Ghâts. Nous passons devant le temple de Vishwanath le plus sacré du monde Hindou. Il est surmonté d'un toit recouvert de 800 kg d'or (impossible à observer depuis le sol) . Il est sévèrement garde par des militaires et la tension entre communauté est palpable. Nous décidons de ne pas y pénétrer et de rejoindre Manikarnika Ghât, me principal Ghât de création près duquel se trouve le puits de Shiva. Arrivés sur les hauteurs du Ghât ou des tonnes de bois sont entreposés, nous entendons des chants rituels qui s'intensifient. En nous retournant nous nous trouvons nez à nez avec un cortège funéraire. Un corps est transporté à bout de bras sur une civière en bambou recouvert d'un linceul et de fleurs. Nous apercevons ensuite les pieds d'un cadavre qui sorte d'un linceul à même le sol (en protégeant les yeux de Yuna!). Enfin au sommet d'une plateforme nous observons de nombreux buchers qui brûlent en contrebas. Ici, on dit que le feu ne s'est jamais arrêté depuis plusieurs milliers d'années! Après ces scènes hallucinantes nous décidons de partir nous poser dans un café indo-japonais plutôt Zen. Au passage Carine se fait sévèrement bousculée par une vache au trot. Vers 17h, nous prenons un rickshaw pour rejoindre la gare ferroviaire. Notre chauffeur s'endort par moment il manque de percuter un autre tuk-tuk. Arrivés sans bobo, nous montons dans le train de 18h15, direction Agra, wagon couchette 2ème classe.


Jours 6 et 7:  voir récits Agra
Jours 8 à 12:  voir récits Jaipur
Jours 13 et 14: voir récits Pushkar  


Des infos :

L'Hôtel: Banaras Playing Guest House. Très bientôt des infos!

Quelques Prix: Très bientôt des infos!

Varanasii: Très bientôt des infos! 

Delhi Varanasi Agra Jaipur Pushkar