Sommaire Inde 2016 Les Récits Les Photos

Delhi Varanasi Agra Jaipur Pushkar

Jours 1,2 et 15,16:  voir récits Delhi
Jours 3 à 5:  voir récits Varanasi
Jours 6 et 7:  voir récits Agra

Jour 8. 8 mai: lever à 5h pour rejoindre la Red Fort railways station d'Agra en tuk-tuk afin de prendre notre train pour Jaipur, la capitale du Rajasthan. Celui ci prend tout son temps pour partir ce qui nous laisse le temps d'observer l'agitation ambiante et même un singe se promenant sur une poutre au dessus de nos têtes. Vers 12h15, nous parvenons à destination et tentons d'acheter les billets de train qui nous manquent. Malheureusement nous ne dégotons qu'un billet pour revenir du parc national de Ranthambore mais pas de billet pour y aller !!! En période de vacances pour les indiens les trains sont pris d'assaut, nous devons donc trouver une solution de replis.... Galère. Afin de nous détendre nous décidons d'aller poser nos affaires à l'hôtel Kalyan, puis de faire une première visite de la ville à pied. Erreur! La vieille ville n'est pas si près et nous devons parcourir de longues avenues bruyantes et écrasantes de chaleur pour y parvenir. Une fois au cœur de la ville, nous devons affronter une foule compacte et agitée qui fourmille le long de multiples bazars pour profiter de la ville rose! C'est trop pour nos faibles forces aujourd'hui. Nous interceptions un tuk-tuk, apercevons un éléphant sur un boulevard et rejoignons notre chambre située sur la très agréable terrasse panoramique de notre hôtel. Au passage nous sommes invités par la propriétaire des lieux à boire du thé et à grignoter des spécialités du Rajasthan. Puis nous finissons par des plats indiens délicieux comme d'habitude!

Jour 9. 9 mai: Faute de solution de rechange, nous mettons à contribution le personnels de l'hôtel pour tenter de nous trouver un billet de train pour le parc de Ranthambore. Après moults essais infructueux ils réussissent ou l'employé des chemins de fers avait échoué! Yes! Nous interceptions ensuite un tuk-tuk pour nous rendre au fort d'Amber, citadelle de grès jaune et rose accrochée sur les hauteurs d'une colline à une dizaine de kms de Jaipur. Petit arrêt pour observer un premier point de vue sur le fort. Deux jeunes garçons s'approchent alors de nous avec des paniers en osier. Ils les ouvrent pour permettre à deux cobras de pointer leurs magnifiques têtes qui se mettent à suivre le mouvement des flûtes des deux charmeurs. Bon ça fait un peu cliché touristique mais à quelques cms de distance ça produit quand même son petit effet. Arrivés au fort d'Amber, nous croisons rapidement quelques éléphants qui en descendent. On a beau savoir qu'ils sont plus petits que leurs cousins d'Afrique, lorsque l'on se retrouve à côté d'eux, on se sent tout petit petit. Le fort d'Amber ancien lieu de résidence du Maharadja local est un superbe édifice d'architecture Rajput qui fourmille de couloirs, d'escaliers et de petites pièces inégalement décorées. Un policier nous guide un instant dans ce labyrinthe ( sans notre consentement ) puis nous demande carrément un pourboire! Nous refusons énergiquement et le laissons en plan (sans son consentement). Nous continuons donc seuls la visite et apercevons des locataires inhabituels: des centaines de chauves-souris tapissent quelques pièces obscures. Après la visite, retour en tuk-tuk à Jaipur en faisant halte devant le water Palace, un petit palais partiellement englouti par les eaux d'un lac. Quelques dromadaires aperçus en bord de route au passage. Peu après nous parvenons au palais des vents de Jaipur (le Hawa Mahal) , incroyable édifice de grès rose truffé de petites fenêtres, l'un des emblèmes de la ville. Nous nous perdons finalement au cœur des bazars de la vieille ville avant de rentrer profiter de la terrasse panoramique de notre hôtel.

Jour 10. 10 mai: Matinée farniente sur la terrasse panoramique de notre hôtel avant de rejoindre la gare de Jaipur afin de prendre notre train pour Sawai Madhopur, bourgade située à 130 kms vers le sud. Au fur et à mesure que nous avançons les paysages se désertifient, la terre devient plus rouge et poussiéreuse. Au loin, nous apercevons quelques gazelles. Soudain le ciel s'assombrit. Un rideau de pluie s'abat sur le train. Horizon réduit à zéro, c'est pas du crachin breton! Nous parvenons à Sawai Madhopur sous un ciel sombre mais sans pluie. Un tuk-tuk nous permet finalement de rejoindre notre hôtel situe à deux kms d'ici sur la Ranthambore road. Nous constatons immédiatement que l'atmosphère local tranche sévèrement avec celle des grandes ville que nous avons traversées. Ici tout est calme, paisible de larges sourires et pas de sollicitations. Des tracteurs avec sono embarquées nous dépassent, des femmes en sari dansent pieds nus au son d'une musique mêlant électro et son traditionnel. Les macaques têtes et fesses rouges nous observent nonchalamment. À l'écart de la grande route, les habitants nous regardent interloqués. Des jeunes filles veulent même inviter Yuna dans leur maison. Bref de très bonnes vibrations ici! En fin de journée repas indien (à tomber!) dans le grès agréable jardin d'un petit resto.  

Jour 11. 11 mai: Aujourd'hui lever à 5h30 pour visiter le célèbre parc de Ranthambore situe à quelques kms d'ici. Une jeep sans capote nous intercepte. Une belge non francophone est déjà installée à bord. Quelques kms plus loin, nous observons un groupe d'antilopes en bord de route, lorsque nous les dépassons elles paniquent sans raison et traversent subitement. La jeep qui nous suivait en percute une! Plus loin, nous contemplons quelques singes langurs (têtes noires, corps gros clair, longiligne). Sur le chemin, nous récupérons une anglaise sexagénaire (a vue de nez!). À l'entrée du parc même spectacle, les fameux singes occupent les lieux. Surprise nous devons nous acquitter d'une taxe de 900 roupies pour utiliser la caméra, tipiak! Très vite nous profitons d'une nature magnifique ( gorges, falaises, herbes jaunes de type savane, superbes banians, lacs ...). Yuna fond en larmes d'émotion. Lors d'un arrêt rapide de jolies oiseaux colorés peu farouches se posent sur notre jeep puis viennent carrément picorer des miettes de gâteaux dans la main de Yuna! Au niveau bilan bestioles aperçues : d'êtres beaux spécimens d'oiseaux (Martin pêcheurs notamment), des mangoustes, des phacochères, des gazelles, des antilopes, une chouette (ou un hibou?), de nombreux langurs (impossible à photographier depuis une jeep sautillante), des sambhars (sorte de cerfs), des paons, des écureuils, mais pas de tigre! Grrrrr! Le tigre est évidemment l'emblème de la réserve, mais en apercevoir reste une histoire de chance! Les guides ne peuvent même pas choisir les routes qu'ils empruntent (la zone visitée est tirée au sort). L'anglaise en était à sa deuxième visite sans tigre alors que la belge avait eu la chance d'en apercevoir un la veille. C'est le jeu! À la sortie du parc, autour d'un point d'eau (ou les tigres sont sensés se désaltérer ) nous profitons d'un spectacle magnifique: des antilopes et des singes s'abreuvent ensemble en formant un cercle extrêmement photogénique ! Ça tombe bien notre jeep ne s'arrête pas et foncé droit vers la sortie du parc! Instant grave dans notre cortex uniquement donc....désolés les amis. Un peu plus tard nous revoyons la gare de Sawai Madhopur et profitons du spectacle habituel (des gens qui sautent dans des trains en marche, des vaches qui s'invitent sur les quais, un cochons qui se balade sur les rails, des gens qui nous prennent en photo....). Un peu plus de deux heures plus tard, nous sommes de retour à Jaipur dans notre QG: l'hôtel Kalyan!

Jour 12. 12 mai: Nous décidons de débuter la journée bord des sentiers battus (en tout cas hors des recommandations du guide du routard et du lonely planète) au Monkeys temple situe à une dizaine de kms de Jaipur. Pour cela, nous faisons appel au chauffeur de tuk-tuk qui nous avait conduit au fort d'Amber (il est poste avec quelques collègues devant l'hôtel). Il nous dépose au pied d'une colline que nous devons gravir à pied. Des le départ de la randonnée, nous croisons plusieurs macaques peu farouches qui mangent des bananes (autour de ces collines ils sont sacrés donc nourris et abreuvés). Au sommet d'une première Colline leur nombre augmente. Quelques premiers temples y figurent. Dans deux d'entre eux résonnent les cloches et les incantations. Nous visitons le troisième le Sun temple, puis descendons sur l'autre versant sous le regard amusé des gens !nous sommes les seuls touristes présents). Finalement la cuvette coincée entre deux collines se rétrécissent jusqu'à un petit tourniquet. En le franchissant, nous découvrons un joli temple au pied duquel est posé un adorable bassin verdâtre. De très nombreux macaques se prélassent tout autour. Un peu plus loin, un second bassin plus grand est squatte par des humains cette fois ( de jeunes indiens qui se jettent à l'eau et des indiennes en sari qui se rafraîchissent plus sagement). Encore plus bas, au pied d'un magnifique temple, seul des macaques se baignent dans un très grand bassin. L'un d'entre eux saute et rebondi sur l'épaule de Yuna en une fraction de seconde! Pas de bobo plus de stupeur que de mal! Enfin tout en bas, deux grands temples inclus se font face. Au pied de l'un d'entre eux un religieux nous contraint à une taxe photo. Nous jetons un œil à l'un des deux. En sortant nous sommes invités a visiter le second temple, par un petit homme drapé d'étoffes blanches et oranges. À peine déchaussés, il nous entraîne dans un couloir étroit, nous traversons un patio puis finissons dans une pièce minuscule ( sorte de mini chapelle) assis sur un tapis, sans avoir eu le temps de dire ouf. Musique planante en fond, il effectue quelques incantations, nous attaché un bracelet et nous appliqué un peu de pigment orange entre les sourcils (bindi porte bonheur) et nous béni à l'aide plumes de paon. Enfin, nous sommes fortement invités à effectuer une petite donation pour le temple. Nous nous exécutons pour l'expérience mystico-amusante. Peu de temps après, nous rebroussons chemin jusqu'à notre tuk-tuk en croisant quantité de singes, de cochons noirs et de chiens. Après la visite de ce lieu magique et préservé, retour au cœur de la vieille ville, pour profiter cette fois de la frénésie du tripolia bazar, des bruits, des couleurs, des odeurs (de nombreux stands d'épices et de piments). Retour à l'hôtel en milieu d'après- midi....

Jours 13 et 14: voir récits Pushkar  


Des infos :

L'Hôtel: hôtel Kalyan à Jaipur. Très bientôt des infos!

Quelques Prix: Très bientôt des infos!

Jaipur: Très bientôt des infos!

Delhi Varanasi Agra Jaipur Pushkar